gled

2013

Description du projet gled

Glisser éditer est un système de synchronisation d’affichages tangibles distants. Les collaborateurs, depuis leur ordinateur personnel, mettent à jour un affichage physique (16 feuilles A4) en glissant leur contribution dans un dossier partagé. Une fois déposé, le document sera, environ 30 secondes plus tard, via internet, imprimé dans les lieux de travail de chacun des collaborateurs.
Chacun de participants doit alors accrocher le document fraichement imprimé pour mettre à jour l'affichage. Un système de numérotation au moment du dépôt qui sera reporté sur le document au moment de l'impression, permet aux participants de choisir ou placer leur contribution.
Plusieurs copie de l'affichage sont disséminés à Paris, Motte-Servolex et Rotterdam.


Dispositif testé à la conciergerie à la Motte-Servolex (73290), lors de l’exposition collective « après le bip » du 30 mai au 22 juin 2013

Pour plus de détails, consulter le document de travail préparatoire partagé

Code source : github.com/dcfvg/gled


Bonjour,

Comme vous, peut être, plusieurs collaborations à distance nous ont amenés à partager des documents en ligne. Ces échanges nous permettent de recréer en partie ceux qui prendraient place dans un espace de travail [physique].

De nombreux systèmes de partage de document ou de production collaborative en ligne permettent de répondre à ces besoins. Cependant, ces systèmes ne permettent pas d’appréhender de manière physique les documents proposés n'étant visibles que lorsqu’ils sont convoqués à l’écran.

Par un accrochage, glisser—éditer, propose de créer une présence dans l'espace des documents échangés tout en profitant de la flexibilité des outils en ligne. En nourrissant un dossier partagé, Glisser – éditer permet de synchroniser plusieurs accrochages.

Après un mois de test, nous vous proposons de participer à une conversation visuelle via cet outil afin d'en expérimenter les possibilités et de l'améliorer.

Un version du dispositif sera installé à la conciergerie à la Motte Servolex (73290), du 30 mai au 22 juin 2013 ainsi qui que dans vos lieux des travail. Il nécéssite un compte dropbox, une imprimante, un mur de …x… minumum et 32 clous.

Tanguy et Benoît

Le travail partagé, à distance ou sur plusieurs projets impose de trouver des systèmes de synchronisation.

De nombreux systèmes en ligne de partage de document ou de production collaborative permettent de répondre à ces besoins.

Ces systèmes, bien que très flexibles, ont leurs limites :

  1. Non affichés dans l’espace, les documents partagés ne sont visibles que lorsqu’ils sont convoqués à l’écran.  Ces consultations ponctuelles ne permettent pas l’imprégnation dans le long terme que l’on peut obtenir par l’accrochage.
  2. Si la conservation des versions est aisée, il est parfois complexe de les consulter, ou de les comparer.

L’idée du projet est de tenter de profiter de l’impact de l’accrochage et de la flexibilité des outils en ligne en proposant un protocole qui permet de synchroniser plusieurs accrochages en les nourrissant via un dossier partagé.

Le dispositif est répliqué chez tous les contributeurs.

C’est une copie de ce mur de travail, que je partage avec certains collaborateurs, qui serait mise en place à la conciergerie lors de l’exposition « après le bip »